Législatives : Marine Le Pen réélue, énorme percée du RN

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
REUTERS/Johanna Geron
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le parti d'extrême droite Rassemblement national a fait une énorme percée dimanche au second tour des élections législatives françaises en obtenant entre 80 et 95 sièges à l'Assemblée, selon les projections de l’Ifop. La formation de Marine Le Pen, finaliste de l'élection présidentielle, multiplierait par quinze son nombre de députés et franchirait le seuil requis pour former un groupe à la chambre basse du Parlement, une première depuis plus de 35 ans.

C’est avec un large sourire que Marine Le Pen s’est présentée sur la scène du boulodrome d’Hénin-Beaumont. Selon les projections de l’Ifop, son Rassemblement National devrait envoyer entre 80 et 95 députés à l’Assemblée nationale. Un score historique pour l'héritier du Front National, qui n’avait pu obtenir que 35 sièges en 1986, et à la faveur d’une «injection» exceptionnelle de proportionnelle.

«Le peuple s'est exprimé», a lancé Marine Le Pen, elle-même réélue, devant ses partisans, et en «surmontant l'obstacle d’un scrutin injuste et inadapté, le peuple a décidé d’envoyer un très puissant groupe parlementaire à l’Assemblée qui devient un peu plus nationale». Le parti d'extrême droite, en effet, sera en mesure de former facilement un groupe parlementaire, soit au moins 15 députés, ce qui donne davantage de moyens et de temps de parole.

"

Une opposition ferme, responsable, respectueuse des institutions

"

«Nous avons atteints les trois objectifs que nous nous étions fixés : faire d’Emmanuel Macron un président minoritaire ; poursuivre la recomposition politique indispensable ; constituer un groupe d’opposition déterminant face aux destructeurs d’en haut, la macronie, et d’en bas, l’extrême gauche », a poursuivi la cheffe de file du RN. Marine Le Pen a promis d’incarner «une opposition ferme, responsable, respectueuse des institutions», avec l’intention «d’associer tous les élus et mouvements politiques qui souhaitent avec nous participer au redressement du pays.»

Le président par intérim du RN s'est félicité dimanche du «tsunami» réalisé par sa formation lors des législatives. «C'est une vague bleue marine partout dans le pays, l'enseignement de ce soir, c'est que le peuple français a fait d'Emmanuel Macron un(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles