Législatives: Mélenchon souhaite écrire "une page de l'Histoire de France" avec la Nupes

Jean-Luc Mélenchon lors de son discours à la première convention de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), samedi 7 mai 2022 à Aubervilliers - Julien de Rosa - AFP

Invité à clore la convention d'investiture de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) à Aubervilliers ce samedi, Jean-Luc Mélenchon a insisté à de nombreuses reprises sur le caractère historique de cette union des gauches, qui souhaite opposer "un acte de résistance collective" au pouvoir en place.

Jean-Luc Mélenchon a convoqué la figure du poète Paul Éluard, ce samedi, lors de la convention d'investiture de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), pour marquer le caractère inédit de l'événement. "Un autre monde est possible", a-t-il d'abord annoncé à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis), avant de reprendre à son compte d'autres mots de l'auteur français: "Il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous."

Voilà "la profondeur historique" de ce que sont en train de réaliser LFI, le PS, le PCF et EELV en vue des législatives, selon le chef de file des Insoumis, convaincu que l'alliance des forces à gauche permet d'écrire "une page de l'histoire politique de la France". "Nous pouvons prétendre écrire une page d'Histoire de France", a-t-il même poursuivi, avant de justifier son propos:

"C’est la première fois depuis 25 ans qu’un accord général intervient entre l’ensemble des forces de la gauche traditionnelle, des écologistes et des Insoumis. (...) Depuis toujours, c’est la première fois qu’il y a un accord général de toutes les forces dès le premier tour sur des candidatures uniques dans toutes les circonscriptions. Ce qui n’avait été fait ni par le cartel des gauches, ni par le Front populaire, ni par la Libération, ni par Mai 68, ni par le Programme commun, nous l’avons fait."

"Un acte de résistance collective"

Le troisième homme de l'élection présidentielle est persuadé que "le système est arrivé à bout de souffle" et qu'il n'y a "pas d'autre issue à la crise que rencontre l’humanité sinon dans la rupture avec un tel système". La Nupes entend donc se poser en véritable opposition avec le pouvoir en place.

"Nous posons un acte de résistance collective à une ère de maltraitance sociale écologique et démocratique qui nous a été annoncée par un pouvoir qui s’est fait élire sous la contrainte d’un deuxième tour par défaut. Il a l’intention de nous entraîner encore plus loin dans la déconfiture néo-libérale. Dans la déconstruction commencée par celle du Code du travail et de l’hôpital public, et qu'ils veulent continuer par le saccage de l’école et la marchandisation du savoir", a-t-il expliqué.

Jean-Luc Mélenchon assure que cette alliance à gauche doit "mériter la confiance du peuple" et "être à la hauteur de l'événement qu'[ils] ont créé". "Nous n'allons pas remâcher le passé, vivre dans l’obsession du rétroviseur. Il va falloir créer, travailler à porter cette identité, à être radicaux, mais une radicalité concrète, tenable. Nous voulons en finir avec ce système car il est dangereux pour l’humanité", a-t-il promis.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Union à gauche, le tour de force de Mélenchon qui pose un défi existentiel au PS

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles