Législatives: Mélenchon assure que l'accord à gauche est tout proche, veut en finir "cette nuit"

Ce dimanche 1er mai, Jean-Luc Mélenchon a assuré que l'accord avec le reste des formations de gauche en vue des législatives se rapprochait très sérieusement. Et il a donné une date limite pour cela. (Photo: Thomas COEX / AFP)
Ce dimanche 1er mai, Jean-Luc Mélenchon a assuré que l'accord avec le reste des formations de gauche en vue des législatives se rapprochait très sérieusement. Et il a donné une date limite pour cela. (Photo: Thomas COEX / AFP)

Ce dimanche 1er mai, Jean-Luc Mélenchon a assuré que l'accord avec le reste des formations de gauche en vue des législatives se rapprochait très sérieusement. Et il a donné une date limite pour cela. (Photo: Thomas COEX / AFP)

LÉGISLATIVES 2022 - “Si ça ne finit pas cette nuit, c’est que ça ne finira jamais.” Ce dimanche 1er mai, au départ de la traditionnelle manifestation parisienne de la Fête du Travail place de la République, le fondateur de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon a mis la pression aux différentes formations de gauche avec lesquelles il discute en vue d’un accord pour les législatives du mois de juin.

Et de l’assurer: ces négociations sont sur le point d’aboutir. En particulier parce que les termes choisis pour évoquer la question européenne, thème sur lequel il est inenvisageable pour EELV de parler d’une sortie quand les Insoumis, eux, veulent pouvoir désobéir à l’UE, se précisent très sérieusement.

“Je crois, compte tenu des progrès qui ont été faits que nous sommes à quelques millimètres de nous entendre tous”, a-t-il ainsi pu clamer, avant d’ajouter : ”ça avance, et que nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour que ça avance”.

“Quand on est dans une discussion, on s’efforce d’en ménager les conditions de la réussite”, a-t-il tout de même expliqué, pour justifier le temps que celles-ci prennent. Et de livrer quelques détails sur le contenu des échanges: “Nous avons donné la garantie à tous ceux qui viennent discuter avec nous qu’ils auront un groupe à l’Assemblée nationale.”

“Il faut entrer en campagne!”

Néanmoins, le récent troisième de l’élection présidentielle l’a affirmé, il n’est pas l’heure de traîner et il faut boucler ces discussions entre les différentes formations de gauche en vue des candidatures aux législatives 2022. “Nous ne nous prêterons pas à une interminable comédie qui nous ridiculiserait, devant les yeux de milliers de gens qui disent ‘Mais qu’est-ce que vous faites au juste?’”, a-t-il ainsi lancé. “Et il faut entrer en campagne parce qu’il ne reste plus que cinq semaines.”

Par ailleurs, si le Parti communiste a eu droit à quelques huées au moment où Jean-Luc Mélenchon a déploré que celui-ci ait annoncé sa décision de se retirer des négociations, d’autres formations se sont montrées bien plus optimistes. À commencer par le Parti socialiste, dont le premier secrétaire Olivier Faure s’est félicité de la naissance d’un “immense espoir”, au micro de BFMTV.

“Les gens se disent que peut-être la gauche est en train de faire quelque chose d’historique, qu’elle peut se retrouver et qu’elle peut gagner”, a-t-il poursuivi, se réjouissant donc de la “formidable” apparition d’un espoir dans les rangs des militants de gauche.

Reste désormais à savoir quand les négociations aboutiront, et dans quels termes. Car quelques minutes après son allocution optimiste, Jean-Luc Mélenchon a tenu à légèrement nuancer son propos, expliquant qu’il fallait ”être patient”, déplorant de n’avoir jamais vu des négociations aussi complexes au cours de sa carrière politique. Affaire à suivre donc.

À voir également sur le HuffPost: En 2017 aussi, Jean-Luc Mélenchon se voyait déjà gagner les législatives

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles