Législatives : l'union à gauche est-elle possible ?

·1 min de lecture

À deux jours du second tour de l'élection présidentielle , la gauche se prépare déjà aux prochaines élections : les législatives. Jean-Luc Mélenchon, le président du groupe La France insoumise (LFI) à l'Assemblée nationale, a demandé aux Français de l'élire Premier ministre en lui donnant une majorité. Mais aujourd’hui, les groupes de gauche cumulés représentent 63 députés, très loin des 289 nécessaires pour avoir la majorité.

Jean-Luc Mélenchon, Premier ministre ?

Pour combler cet écart, "il faut s’unir", affirme Jean-Luc Mélenchon , soutenu par le maire écologiste Eric Piolle et surtout par Fabien Roussel, le leader communiste. "Le Premier ministre sera issu de cette majorité et je soutiendrai la proposition que Jean-Luc Mélenchon soit Premier ministre", affirme Fabien Roussel.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Si une alliance à quatre entre les Insoumis, les Verts, les socialistes et les communistes aboutit, Fabien Roussel estime "entre 120 et 150 sièges gagnables". Plus "300 circonscriptions où un candidat de l’union peut arriver au second tour, face à un macroniste ou un lepeniste.

Où en sont les discussions ?

En attendant, cet accord "avance bien", confie un négociateur. Le Parti socialiste (PS) est maintenant favorable à un accord avec LFI. De son côté, Jean-Luc Mélenchon a supprimé les points les plus clivants de son programme, comme la sortie du nucléaire. Pour le moment, l’union est donc "envisageable", conclut un cadre écolo optimiste.

Reste...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles