Législatives : Lionel Jospin assure que "le danger vient davantage du RN" que de LFI

Invité de BFMTV ce dimanche 23 juin, l'ancien Premier ministre Lionel Jospin estime que "le danger vient davantage du RN", dénonçant la position du parti sur la question de l'antisémitisme, de l'autoritarisme et sa proximité avec la Russie.

Une parole qui compte. Lors d'une interview accordée à BFMTV, ce dimanche 23 juin, l'ancien Premier ministre socialiste et soutien du Nouveau front populaire Lionel Jospin, assure que "le danger vient davantage du Rassemblement national" que d'une partie de la gauche.

Faisant référence à un précédent article du Monde, l'ancien Premier ministre dénonce les "pédigrées" de "dizaines de candidats du Rassemblement national sur la question parfois de l'antisémitisme, de l'autoritarisme, des liens avec la Russie".

"Je pense que le danger vient, à mon avis, davantage du Rassemblement national", affirme la figure socialiste.

"Quand il s'agit de l'antisémitisme, par exemple, ou du racialisme, je pense que cela doit être condamné d'où que cela vienne. Absolument, d'où que cela vienne", précise-t-il.

En réponse à la rhétorique présidentielle qui soutient qu'il existe deux extrêmes sur l'échiquier politique: l'extrême gauche d'un côté et l'extrême droite de l'autre, Lionel Jospin affirme que cette distinction est "fausse du côté de la gauche".

"Il y a dans cette nouvelle alliance à gauche qui s'est faite sous le nom de Nouveau front populaire: le Parti socialiste, le Parti communiste, les Verts, le Parti de Place publique (...)", énumère-t-il.

"Ces partis sont profondément et historiquement républicains", assure l'ancien Premier ministre Lionel Jospin.

Il ajoute, par ailleurs, qu'à part "quelques exceptions", les candidats de La France insoumise ont également un "engagement républicain". En parlant de "deux supposés extrémismes", ajoute Lionel Jospin, Emmanuel Macron "sert les intérêts" du Rassemblement national.

Article original publié sur BFMTV.com