Législatives : l'inquiétude grimpe chez plusieurs candidats du gouvernement

Alors que le premier tour des élections législatives approche à grand pas, la campagne s'accélère et plusieurs candidats du gouvernement ont quelques soucis à se faire. La règle est simple : s'ils n'obtiennent pas leur siège à l'Assemblée, ils devront quitter ce même gouvernement. Or ils sont une poignée à ne pas être en position de force dans leurs circonscriptions respectives.

>> LIRE AUSSILégislatives : allons-nous vers une abstention record ?

C'est sans doute la secrétaire d'Etat à la Mer, Justine Bonnin, qui aura le plus de mal à conserver son poste. Elle est en lice en Guadeloupe, dans une circonscription où la France insoumise est clairement favorite. La bataille s'annonce aussi difficile pour le ministre délégué à l'Europe, Clément Beaune. Un sondage Ifop donne ce proche d'Emmanuel Macron, battu dans la septième circonscription de Paris par la candidate de l'Alliance de la gauche, Caroline Mécary.

Damien Abad, lui aussi en danger

La NUPES peut aussi caresser l'espoir de faire tomber deux autres figures de la macronie. La ministre de la Transition écologique, Amélie de Montchalin, dans l'Essonne mais aussi et le patron du parti présidentiel et nouveau ministre de la Fonction publique, Stanislas de Guérini, à Paris sont en danger.

>> LIRE AUSSILégislatives : Renaissance, Nupes, RN... Quels enjeux pour les différents partis ?

Pour rester en charge du portefeuille de la Santé , Brigitte Bourguignon devra, elle, batailler pour s'imposer face au Rasse...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles