Législatives : le journaliste Taha Bouhafs retire sa candidature

© JULIEN DE ROSA / STR / AFP

Encore un accroc dans la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) : le journaliste militant Taha Bouhafs, soutenu par LFI, a retiré mardi sa candidature aux législatives à Vénissieux (Rhône), dénonçant des "attaques sans précédent", alors que la circonscription est convoitée par le PCF. Les responsables de LFI n'ont eu de cesse ces deux dernières semaines de défendre cette candidature controversée, et confirmée dimanche, dans la 14e circonscription du Rhône où la maire communiste de Vénissieux Michèle Picard veut se présenter.

Taha Bouhafs, 25 ans, a finalement jeté l'éponge dans un communiqué sur Twitter dans la nuit de lundi à mardi. "J'ai sous-estimé la puissance de ce système quand il veut vous broyer", y écrit-il en estimant qu'"aux yeux de beaucoup", il n'a "pas le droit d'exister politiquement". "J'ai été soutenu, pas assez pour tenir, mais assez pour être reconnaissant. (...) Continuez à vous battre. Pour ma part, j'ai essayé mais je n'y arrive plus", conclut-il.

>> LIRE AUSSILégislatives : Roussel demande à LFI de «revoir» la candidature Taha Bouhafs

L'ex-candidat LFI à la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon a réagi en dénonçant "une meute (qui) s'est acharnée contre lui" avec "menaces de mort et mises en cause publiques quotidiennes". "Je m'en veux de ne pas avoir su le réconforter autant que nécessaire", a-t-il ajouté. Au cœur des critiques qui pleuvaient contre Taha Bouhafs, sa condamnation à l'automne 2021 à 1.500 euros d'amende, notammen...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles