Aux législatives, Joachim Son-Forget éliminé dès le premier tour

Le député fantasque, passé de LREM à Reconquête!, ne retrouvera pas son siège.

POLITIQUE - La fête est finie pour Joachim Son-Forget. L’ex-député LREM, soutien du candidat d’extrême droite Éric Zemmour lors de l’élection présidentielle, n’a pas passé le cap du premier tour des élections législatives ce dimanche 5 juin, dans la 6e circonscription des Français de l’étranger, comprenant le Liechtenstein et la Suisse.

Selon des résultats presque définitifs, l’intéressé n’a récolté que 4,3 % des voix, un score très insuffisant pour poursuivre sa carrière de député, qui a été marquée par de nombreux (et navrants) coup d’éclats.

Joachim Son-Forget n’arrive qu’en 7e position, loin derrière les deux qualifiés au second tour : le candidat LREM Marc Ferracci (37,4 %) et la candidate de la NUPES Magali Mangin (19,2 %).

Perçu en 2017 comme le jeune élu cochant toutes les cases du parfait macroniste, l’intéressé a basculé en quelques mois dans la politique spectacle la plus trash, du trolling lourdingue sur Twitter au featuring dispensable avec Doc Gynéco, en passant par la simulation d’une prise de drogue sur les réseaux sociaux.

Rallié à Zemmour

Le point d’orgue de ses dérapages se situe en février 2020, au moment où il a cru bon de partager à ses 58.000 abonnés le lien menant vers la vidéo montrant Benjamin Griveaux apparaissant dans des positions plus que suggestives (un acte qui lui a valu des poursuites). Durant la crise sanitaire, “JSF” a très tôt compté parmi les pourfendeurs de la politique gouvernementale, militant ardemment pour l’hydroxychloroquine (dont l’efficacité contre le Covid n’a toujours pas été démontrée, malgré les nombreux essais cliniques).

Sans surprise, Joachim Son-Forget comptait parmi les opposants au pass sanitaire et participait aux rassemblements hostiles à cette mesure décidée à l’époque pour faire face au variant Delta. Adepte des seflies avec Marion Maréchal, le député a soutenu Éric Zemmour durant l’élection présidentielle, au point d’avoir adhéré à Reconquête!, avant de prendre ses distances.

Car à l’inverse de l’ancien journaliste, il a appelé à voter pour Emmanuel Macron au deuxième tour de l’élection présidentielle. Et c’est “sans étiquette” qu’il se présentait devant les électeurs, faisant même face un candidat Reconquête!.

Dans les bureaux installés dans les consulats et les ambassades, le deuxième tour des élections législatives pour les Français de l’étranger aura lieu le samedi 18 et le dimanche 19 juin, jour du second tour en métropole. Sans bulletin Joachim Son-Forget.

À voir également sur Le HuffPost : Stéphane Vojetta, le dissident LREM face à Manuel Valls aux législatives

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - L’édito de Matthieu Croissandeau : Ensemble! et la Nupes au coude-à-coude

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles