Cibles de "messages de haine", les Jeunes avec Macron retirent une vidéo sur une éventuelle victoire de la Nupes

Des militants de LREM et des
Des militants de LREM et des

Quelques heures après la publication d'un spot de politique-fiction, consacré à l'éventuelle victoire de la Nupes (union de gauche) aux législatives dimanche, les Jeunes avec Macron ont annoncé avoir retiré leur vidéo des différentes plateformes. "Nous supprimons cette vidéo au vu des messages de haine qui ont suivi, notamment envers les militants à l'image", écrivent-ils ce mercredi.

Cette vidéo visait "à appeler au vote" et mettait "en scène certaines des mesures qui pourraient être prises si les extrêmes arrivaient au pouvoir et imposaient leur programme", expliquent-ils.

Dans cette courte vidéo, d'un peu plus d'une minute, la caméra suit une jeune femme au lendemain du second tour des législatives. Elle marche dans la rue et reçoit plusieurs notifications annonçant les mesures mises en place par la nouvelle majorité. Ce n'est d'ailleurs pas l'alliance de la Nupes qui est mentionnée dans ce clip, mais seulement La France Insoumise.

La jeune femme reçoit aussi les propositions de lois que ferait le Rassemblement National qui a réussi, selon cette fiction, à former un groupe à l'Assemblée.

Annonces catastrophistes et voyage à Marrakech

"Le projet de loi de désobéissance à l'Union Européenne présenté", reçoit-elle en alerte média sur son téléphone, suivi de: "Hausse des prix de l'énergie de 20%, la faute à l'arrêt des centrales nucléaires", "relance des partenariats de gaz avec la Russie qui lui demande l'arrêt du soutien matériel à l'Ukraine", "malgré le rétablissement de l'ISF, les pauvres n'ont jamais été aussi pauvres"...

Outre les annonces catastrophistes en cas de victoire de la Nupes, ce qui a fait tiquer les internautes c'est surtout le passage sur le voyage au Maroc. Entre les alertes alarmistes, la jeune femme reçoit un message d'un proche annonçant "un weekend de trois jours à Marrakech pour octobre". Le texto est aussitôt suivi d'une annonce de la nouvelle majorité annonçant "la suppression des vols hors Europe à faible coût à partir du 1er octobre", ce qui semble compromettre le projet de vacances.

Le message final semble donc être, pour certains, que si Jean-Luc Mélenchon devient Premier ministre, les week-ends à Marrakech seront annulés. Un choix osé alors que le sujet principal de l'élection présidentielle était la forte baisse du pouvoir d'achat pour une partie de la population.

"Nous regrettons le détournement du message principal: appeler les électeurs à dire non aux extrêmes et à donner une majorité forte au Président de la République", assurent sur Twitter les Jeunes avec Macron.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles