Législatives: pour Jacob, Mélenchon n'a "aucune chance" de devenir Premier ministre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Christian Jacob lors d'une conférence de presse le 11 avril 2022 (image d'illustration) - Alain JOCARD / AFP
Christian Jacob lors d'une conférence de presse le 11 avril 2022 (image d'illustration) - Alain JOCARD / AFP

Le président des Républicains Christian Jacob a affirmé ce jeudi qu'il n'y avait "aucune chance que Jean-Luc Mélenchon devienne Premier ministre", estimant que le chef de file des Insoumis jouait le rôle "d'idiot utile" d'Emmanuel Macron en plein coeur de la campagne des élections législatives.

"Cette alliance est le problème de la gauche, mais c'est tout et n'importe quoi. Cette mise en scène est invraisemblable. Dieu merci, il n'y a absolument aucune chance que Jean-Luc Mélenchon devienne Premier ministre, c'est de la tambouille de comm' et de la tambouille électoraliste", a déclaré le député de Seine-et-Marne, interrogé sur l'alliance à gauche pour les législatives au micro de France Inter.

Car, selon Christian Jacob, qui ne se représentera pas comme député, le patron de LFI est "dans le même rôle que Marine Le Pen à l'élection présidentielle", à savoir celui de "l'idiot utile d'Emmanuel Macron".

Pas de double appartenance politique

Interrogé sur un éventuel effondrement de LR, le président des Républicains a reconnu un "échec" à la présidentielle où la candidate Valérie Pécresse a culminé à 4,78% des voix, tout en affirmant que les Républicains pouvaient s'appuyer sur "un groupe de 100 députés" et "un ancrage territorial" important.

Pour les législatives, Christian Jacob a affirmé que le parti n'accepterait pas de double appartenance politique, à savoir qu'un candidat ne "peut pas être LR et la République en marche", qualifiant le choix d'Eric Woerth de se rallier à la majorité présidentielle de "pathétique".

Il a aussi rejeté "l'idée de parti unique", ne se "reconnaissant en rien dans la politique menée par Emmanuel Macron" et pointant "l'échec total" d'anciens LR devenus ministres lors du précédent quinquennat comme Édouard Philippe, Bruno Le Maire ou encore Gérald Darmanin.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles