Aux législatives, jackpot pour le Rassemblement national et pas seulement en termes de députés

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Marine Le Pen lors d'un meeting à Aras, le 21 avril 2022 (Photo by Sebastien Courdji/Xinhua via Getty Images) (Photo: Xinhua News Agency via Getty Images)
Marine Le Pen lors d'un meeting à Aras, le 21 avril 2022 (Photo by Sebastien Courdji/Xinhua via Getty Images) (Photo: Xinhua News Agency via Getty Images)

Avec plus de 4 millions de voix au premier tour, et près de 90 députés élus, la formation de Marine Le Pen va bénéficier d'un coup de pouce financier non négligeable.

ÉLECTIONS - Une marée RN parlementaire, et financière. Au terme du deuxième tour des élections législatives, le Rassemblement national est devenu ce dimanche 19 juin, le deuxième parti en nombre de sièges (89), à l’Assemblée nationale. Devant La France Insoumise, 72 députés, et derrière Renaissance (Ex-LREM), 172 élus.

Au-delà de ce score historique pour la formation de Marine Le Pen, qui pourra lui permettre de prétendre à certaines prérogatives à la chambre basse, c’est aussi l’assurance de faire rentrer plus d’argent dans les caisses du RN. Les élections législatives sont déterminantes pour calculer les aides qui sont attribuées à chaque formation, et dont la somme totale a été portée à 66 millions d’euros à se répartir pour 2022.

Le prix d’une voix

La première partie de cette dotation se calcule notamment sur les résultats obtenus au premier tour des élections législatives. Si une formation a obtenu 1% des suffrages dans au moins 50 circonscriptions au premier tour, elle peut prétendre à un financement de 1,64 euro par an par électeur.

En recueillant, il y a une semaine, 4.248.626 voix, le Rassemblement national peut donc prétendre à près de 7 millions d’euros, par an. Soit 35 millions d’euros d’ici 2027.” “Il ne va pas falloir commencer à distribuer des salaires déments à tout le monde (...) on va peut-être passer du fonctionnement d’une secte à celui d’un parti adulte”, se félicitait d’ailleurs un cadre mariniste au micro de franceinfo au terme du premier tour.

Ce système permettra également à la formation d’Eric Zemmour, Reconquête!, de recevoir près de 1,5 million d’euros chaque année et ce, alors même que le parti ne dispose d’aucun député. Les parti de la NUPES devront, eux, se partager près de 9,5 millions d’euros chaque année, contre 9,6 millions pour Ensemble, l’alliance autour de la majorité.

La dotation parlementaire

En multipliant par 10 le nombre de ses élus au Palais Bourbon, le parti de Marine Le Pen va multiplier aussi sa dotation parlementaire. Une fois élu, un député déclare son attachement à un parti. Ce dernier reçoit alors 37.400 euros par an, par parlementaire. Via l’Assemblée nationale, c’est donc près de 3,3 millions d’euros supplémentaires qui tomberont dans les caisses du RN chaque année.

Ces 10 millions d’euros de dotation annuelle, dont va désormais bénéficier le deuxième parti de l’Assemblée nationale, sont une véritable aubaine pour la formation. Pendant toute la campagne, Marine Le Pen a été critiquée pour l’emprunt de 9 millions d’euros effectué en 2014 auprès d’une banque russe. Lors du débat de l’entre-deux tours de la présidentielle, Emmanuel Macron avait notamment accusé son opposante de “dépendre du pouvoir russe”. “Vous parlez à votre banquier quand vous parlez à la Russie”, avait lâché le président. Le parti dispose désormais d’une marge de manœuvre financière suffisante pour rembourser ce prêt.

Au-delà de cette créance pesante à tous points de vue, ce budget va également permettre au RN de se professionnaliser et de s’institutionnaliser encore un peu plus. Ce budget, ce sont aussi des financements pour former des cadres, embaucher des stratégistes et conseillers, mais avec aussi toute la vigilance qui s’impose. Le Rassemblement national a été condamné à des amendes et certains cadres à des peines de prison avec sursis dans l’affaire des assistants parlementaires au Parlement européen. Marine Le Pen est toujours mise en examen pour “détournements de fonds publics” dans cette affaire.

À voir également sur Le HuffPost: Législatives 2022: au QG d’En Marche, la déception des militants

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

VIDÉO - Législatives 2022 : la percée historique du Rassemblement national, récoltant 89 sièges à l'Assemblée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles