Législatives en Italie: Giorgia Meloni en vedette au dernier meeting de la droite

À trois jours des élections législatives en Italie, les candidats tiennent à Rome leurs derniers meetings de campagne. Donnée favorite dans les sondages, la coalition des partis de droite réunissait jeudi soir 22 septembre pour la première fois ensemble sur scène tous ses leaders sur la piazza del Popolo.

Avec notre correspondante à Rome, Anne Tréca

Ils sont venus entre amis, en famille, où seuls. Calmes, dans la bonne humeur, ils ont écouté avec patience Silvio Berlusconi, de Forza Italia, Matteo Salvini, de la Ligue, ils les ont applaudis, mais c’était par politesse.

La vedette de la soirée, c’était la femme qui a de bonnes chances de devenir la première à diriger l’Italie, c’est Giorgia Meloni. Longs cheveux blonds et manteau blanc, voix puissante et présence scénique incontestable, elle lance ses idées : la fierté des Italiens, l’intérêt national, la défense de la famille, de la maternité, le contrôle de l’immigration.

« Les esclavagistes du 3ᵉ millénaire ont peur de nous parce qu’ils font des milliards sur le désespoir des pauvres gens. Nous ferons ce que font les autres pays. Nous défendrons les frontières italiennes et les frontières européennes », lance-t-elle.

Coalition conservatrice, mais pas trop

Meloni ne parle plus du blocus naval promis en début de campagne, ne dit pas un mot sur l’avortement ou les lobbys gays. Le ton est celui d’une coalition de partis conservateurs, mais pas trop.

À la veille du scrutin, il faut surtout n'effrayer aucun électeur.


Lire la suite sur RFI