Législatives en Inde: Narendra Modi et ses alliés vainqueurs des élections, mais sans le plébiscite espéré

L'alliance menée par la formation nationaliste hindoue du Premier ministre indien sortant obtient une majorité parlementaire aux élections législatives, selon les chiffres communiqués par la Commission électorale mardi soir 4 juin. Le Bharatiya Janata Party (BJP) de Narendra Modi, et ses alliés, a obtenu au moins 272 sièges sur 543, alors qu'il reste quelques circonscriptions à dépouiller. Ils ne bénéficieront que d'une courte majorité parlementaire.

Narendra Modi et ses alliés ont remporté un troisième mandat à l'issue d'un scrutin qui a duré six semaines et au cours duquel 642 millions de personnes ont voté en sept étapes dans le pays le plus peuplé du monde. Selon des chiffres de la commission électorale, après 99% des bulletins dépouillés, le BJP de Narendra Modi et ses alliés sont en tête avec au moins 291 sièges. Il en faut 272 pour avoir la majorité à la chambre basse de 543 sièges. Un total qui reste largement inférieur aux 353 sièges emportés par le BJP et ses alliés en 2019.

À lire aussiInde: tout savoir sur les élections législatives dans la plus grande démocratie du monde

Il apparaît clairement que les grands États du Nord tels que l’Uttar Pradesh et le Rajasthan se sont tournés vers l’opposition. Ils étaient considérés comme des bastions pour le BJP mais il semblerait que de mauvais résultats économiques aient pesé en défaveur des nationalistes hindous.


Lire la suite sur RFI