Législatives en Guadeloupe: la candidate Ensemble Marie-Luce Penchard jette l'éponge avant le second tour

Marie-Luce Penchard, en juin 2018 à Paris - ludovic MARIN / AFP
Marie-Luce Penchard, en juin 2018 à Paris - ludovic MARIN / AFP

Marie-Luce Penchard, ancienne ministre de l'Outre-mer de Nicolas Sarkozy et candidate aux législatives de la 4e circonscription de Guadeloupe soutenue par le parti présidentiel, a annoncé ce mardi retirer sa candidature pour le second tour.

Sur les réseaux sociaux, la candidate soutenue par Renaissance, la nouvelle appellation de La République en marche, dénonce "un monde" où règnent "trop de faux-semblants, d'insincérité, de calculs personnels au détriment, bien souvent, de l'intérêt général", sans préciser ses accusations.

"Les conditions n'étaient plus réunies pour continuer l'aventure" au deuxième tour, juge-t-elle. Arrivée deuxième dimanche, la fille de Lucette Michaux-Chevry, elle-même ministre de Jacques Chirac, explique abandonner non pas par "faiblesse", mais par "maturité politique" et "réalisme".

Ce désistement surprise va entraîner de facto la victoire de son concurrent, Elie Califer, maire de la commune de Saint-Claude et candidat PS. Il avait recueilli au premier tour 38,61% des voix, contre 19,88% pour Marie-Luce Penchard.

Le PS local a fustigé le désistement de Marie-Luce Penchard comme "un coup dommageable pour la démocratie", privant les électeurs "de la confrontation d'idées à laquelle ils avaient droit."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles