Législatives : la gauche défie les prédictions et se dit prête à appliquer son programme

Coup de tonnerre : l'alliance de gauche du Nouveau Front populaire est arrivée en tête du deuxième tour des élections législatives dimanche, devant les macronistes et le Rassemblement national. Ses leaders, à l'image de Jean-Luc Mélenchon ou Marine Tondelier, s'affirment prêts à gouverner.

La gauche unie dans la victoire. Les leaders du Nouveau Front populaire assurent, dimanche 7 juillet, que la coalition est prête à "gouverner", après des élections législatives qui place la formation en majorité relative à l'Assemblée nationale, mais divergent quant à l'attitude à adopter sur d'éventuelles alliances.

"Aucun subterfuge, arrangement ou combinaison ne serait acceptable", a martelé l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, refusant "d'entrer dans des négociations" avec le parti présidentiel à l'issue du second tour des élections législatives.

Pour l'ancien président de la République François Hollande, élu député en Corrèze, il "revient" au contraire au Nouveau Front populaire de "chercher, s'il peut, à agréger d'autres familles politiques", concédant cependant que cela allait être "très difficile".

"Les Français nous demandent de réussir. Et on accepte ce défi-là", a affirmé Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste qui a perdu son siège au premier tour.


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Législatives 2024 : les résultats du second tour
Législatives 2024 : revivez la soirée électorale du second tour et la victoire surprise de la gauche
Législatives 2024 : Hollande, Ruffin, Darmanin… les personnalités élues à l'Assemblée