Législatives en France: regain d’infox islamophobes après le scrutin

Quarante-huit heures après le second tour des élections législatives en France, une vague de fausses informations xénophobes déferle sur les réseaux sociaux. Vidéo détournées, citation fabriquées, résultats manipulés, certaines infox cumulent déjà plusieurs millions de vues. À l'origine de cette désinformation, on retrouve des comptes francophones et anglophones ouvertement islamophobes, dont la mission consiste à influencer l'opinion publique et alimenter le racisme à coup de fausses informations.

Alors que les sondages donnaient le Rassemblement national (RN) largement en tête en nombre de sièges à l’Assemblée nationale, c’est finalement le Nouveau Front populaire (NFP) qui est arrivé en tête des législatives anticipées, selon les résultats de dimanche 7 juillet. Dans ce contexte, de nombreuses fausses informations circulent sur les réseaux sociaux. L’une d’entre elles affirme, à tort, que le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon aurait promis, que « l'arabe deviendra une langue officielle en France après les résultats des élections ». « Que Dieu sauve la France, car son peuple ne le fera pas », commente l’auteur de ce tweet vu plus d’1,5 million de fois.

En réalité, Jean-Luc Mélenchon n’a jamais prononcé ces mots qui lui sont attribués. Le discours qu’il a tenu à la suite de la publication des résultats est librement accessible en ligne : à aucun moment, il n'y fait mention de la langue arabe. L'objectif de cette infox est de présenter la victoire du Nouveau Front populaire comme la victoire de « l'islamisation du pays ».


Lire la suite sur RFI