Législatives en France: il n'y aura pas d'accord entre le Rassemblement national et Reconquête!

La figure de l’extrême-droite française Marion Maréchal a déploré mardi 11 juin « un changement de position » du parti Rassemblement national (RN) qui « refuse le principe même d'un accord » avec son parti Reconquête, dans le cadre des élections législatives des 30 juin et 7 juillet. Les « positions » d'Eric Zemmour « ont rendu les conditions d'un accord caduques », a expliqué Jordan Bardella ce mardi.

Les « discussions » entre Reconquête et le Rassemblement national « n'ont pas abouti », a reconnu mardi Jordan Bardella, jugeant que les « positions » d'Eric Zemmour « ont rendu les conditions d'un accord caduques ». « J'estime que les invectives qu'il a multipliées à l'égard du Rassemblement national et les positions parfois très excessives qu'il peut prendre ont rendu les conditions d'un accord caduques », a confirmé mardi soir Jordan Bardella au JT de 20H de France 2.

Plus tôt dans la journée, Marion Maréchal avait déploré « un changement de position » du RN qui « refuse le principe même d'un accord ». « Malgré mes tentatives de négociation, le regrettable argument qui m'a été avancé (est) qu'ils ne souhaitent aucune association directe ou indirecte avec Eric Zemmour », a expliqué dans un communiqué celle qui dirigeait la liste zemmouriste aux européennes.

Mais le patron de Reconquête croit encore que l'union des droites est possible. Eric Zemmour l'a d'ailleurs répété ce mardi soir sur Cnews.


Lire la suite sur RFI