Législatives en France: et maintenant?

Passées les surprises des résultats du scrutin législatif du dimanche 7 juillet, va venir le temps des leçons politiques à tirer de l'élection et des négociations pour la composition du nouveau gouvernement avec une assemblée fragmentée.

Pour la gauche, le Nouveau Front populaire, arrivé en tête du scrutin avec 182 sièges, doit « gouverner », et appliquer le programme qu'il a porté devant les électeurs. Jean-Luc Mélenchon, pour LFI, le premier à prendre la parole dimanche soir, l'a rappelé, suivi par Marine Tondelier pour les Verts et par Olivier Faure pour les socialistes.

Une première réunion a réuni dimanche soir Marine Tondelier, Olivier Faure, Manuel Bompard (le négociateur de LFI) et Fabien Roussel (PCF) pour « analyser » les résultats. « Le travail va continuer aujourd'hui, toute la journée, sans doute demain et les jours qui suivront », a indiqué Mme Tondelier qui invite le président à demander dès ce lundi « un nom de Premier ministre » à la coalition de gauche.

À lire aussiÀ la Une: la gauche remporte les législatives en France…


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Législatives en France: la gauche en tête, devant les macronistes puis le RN