Législatives en France: Gabriel Attal annonce démissionner après avoir sauvé son camp de la débâcle

Le Premier ministre français, Gabriel Attal, a annoncé dimanche qu’il va présenter ce lundi matin sa démission au président Emmanuel Macron après les élections législatives qui ont placé la gauche en tête, mais s’est dit prêt à rester à Matignon « aussi longtemps que le devoir l’exigera », dans le contexte des Jeux olympiques.

Ce dimanche alors même qu'Emmanuel Macron annonçait attendre la « structuration » de la nouvelle Assemblée pour « prendre les décisions nécessaires » Gabriel Attal fonce : « Fidèle à la tradition républicaine et conformément à mes principes, je remettrai demain matin ma démission au président de la République ». Mais tout en assurant qu'il pourrait rester à la tête d'un gouvernement démissionnaire pendant les JO 2024. Aussi, « j’assumerai bien évidemment mes fonctions aussi longtemps que le devoir l’exigera. Il ne peut en être autrement à la veille d’échéances si importantes pour notre pays ».

Et ce dimanche soir, immédiatement après sa prise de parole, Gabriel Attal est reparti dans sa circonscription des Hauts-de-Seine – où il a été réélu – avec un dernier pied de nez. « Cette dissolution, je ne l'ai pas choisie et j'ai refusé de la subir ».

Six mois à Matignon


Lire la suite sur RFI

Lire aussi:
Législatives en France: la gauche en tête, devant les macronistes puis le RN