Législatives en France: un enjeu politique mais aussi financier pour les partis

Les Français de métropole votent ce dimanche 12 juin pour le premier tour des élections législatives. Outre l’enjeu politique, ces élections sont très importantes pour le financement des partis politiques. Ces derniers vont obtenir des aides publics pour les cinq ans à venir selon leur résultat.

Le financement public constitue en France la principale ressource des partis politiques. Pour cette raison, le résultat des législatives est non seulement un enjeu politique mais aussi économique.

En France il existe deux formes d’aides. Une première enveloppe est versée aux partis qui ont présenté des candidats ayant obtenu au moins 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions. Chaque voix rapporte 1,64 euro par an.

L'autre aide est versée aux partis auxquels s'est rattaché au moins un député ou un sénateur. Chaque parlementaire élu rapporte 37.200 euros par an. Le parti qui gagne la majorité au parlement reçoit donc un bon pactole. A titre d’exemple en 2021 le parti présidentiel LaREM, qui disposait de 266 députés + les affiliés dans les chambres sortantes (soit au total 272 députés et 20 sénateurs), a obtenu un peu plus 21 millions d’euros, soit un tiers de la subvention publique. « Celui qui remporte l'élection législative va vivre très bien. Il y a un effet de double victoire », soulignait le chercheur Abel François, co-auteur de l'ouvrage Le financement de la vie politique, dans un entretien avec l'AFP.

Le parti LR a été le deuxième parti à récolter le plus d'aides publiques, avec un total de 14,7 millions d'euros.

(avec agences)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles