Législatives en France: les différentes forces politiques présentent leur programme aux patrons

Le Nouveau Front populaire demande un effort aux milliardaires, le Rassemblement national veut rassurer sur les dépenses, et la majorité vante son côté « pro-business » : les représentants des principaux partis dans la course aux législatives passaient leur grand oral, jeudi 20 juin, devant les patrons.

Ces prises de parole avaient lieu au moment où le Premier ministre Gabriel Attal présentait le programme de la majorité et appelait les Français à le choisir comme Premier ministre. Il était en particulier interrogé sur la nécessité ou pas de faire campagne avec Emmanuel Macron compte tenu de l'animosité que le président suscite parmi les électeurs.

À lire aussiFrance: une dissolution qui fait mal à Emmanuel Macron

Devant les patrons, c'est l'ancien Premier ministre Édouard Philippe, pour Horizons, qui a ouvert la série d'auditions salle Gaveau dans le 8e arrondissement de Paris, en redisant son attachement à la politique en faveur des entreprises déployée par l'actuelle majorité présidentielle. « Il ne faut absolument pas changer la logique » de la politique « pro-business », mise en œuvre depuis 2017, a-t-il déclaré devant un large auditoire composé d'organisations patronales telles que la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), l'Union des entreprises de proximité (U2P), ou le Mo Il faut « même aller plus loin », selon lui.

Le Nouveau Front populaire demande un « effort de patriotisme économique »


Lire la suite sur RFI