Législatives en France: au PS, la bataille de la Nupes n'est pas terminée

À quatre jours du 1er tour des élections législatives, petit accroc dans la Nupes. La justice a donné raison à des membres du Parti Socialiste qui estiment que l’entrée du Parti socialiste (PS) dans l’union de la gauche s’est faite au mépris des règles du parti.

La direction du Parti socialiste aurait dû consulter ses militants avant de signer l’accord d’entrée dans la Nupes. L’argument avait déjà été avancé par les opposants au rapprochement avec La France Insoumise au moment de la validation du texte par le Conseil national du PS. C’est désormais la justice qui le confirme après avoir étudié les règles de fonctionnement interne du Parti socialiste.

Un obscur sous paragraphe qui menacerait l’avenir même de l’union de la gauche ? « Absolument pas », rétorquent les dirigeants socialistes. La décision du tribunal ne remet pas en cause l’accord en lui-même ni les désignations de candidats socialistes sous l’étiquette Nupes, selon eux.

Organiser une consultation des 20 000 adhérents

Et la direction de dénoncer une volonté de « nuire à la dynamique politique » et de « faire le jeu de la majorité présidentielle ». Elle a donc décidé de faire appel, mais celui-ci ne suspend pas la décision judiciaire, selon Aurélien Devernoix, du service politique.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles