Législatives en France: après le scrutin du second tour, quelles conséquences pour l’Union européenne?

Les résultats des élections législatives françaises ont, du point de vue de l’Union européenne aussi, donné un résultat beaucoup plus mitigé que ce que laissaient croire les sondages. Pour les Européens, la grande question est maintenant de voir selon quelle géométrie politique le gouvernement français va être formé.

De notre correspondant à Bruxelles,

Pour les partenaires européens de la France, son mode de fonctionnement est assez déroutant. La France est une exception, car elle est la seule à ne pas utiliser les coalitions, et les Européens ont du mal à y voir clair du fait de l’absence de textes qui graveraient dans le marbre des questions lourdes de conséquences pour le rôle de la France dans l’Union européenne.

D’abord, pour ce qui est de savoir qui va nommer le prochain commissaire européen français alors qu’Emmanuel Macron a déjà désigné Thierry Breton pour se succéder à lui-même. Ensuite, la fameuse question du domaine réservé du président de la République qui lui maintiendrait une voix déterminante dans la politique extérieure de l’UE.

Il reste cependant que la perspective d’une coalition ou d’un gouvernement minoritaire va entamer l’envergure politique dont bénéficiait le président Emmanuel Macron au sein du Conseil européen et affaiblir sa capacité à donner de l’impulsion ou à soutenir un accroissement de l’aide offerte à Kiev.

Des questions encore en suspens


Lire la suite sur RFI