Législatives en France: après le score surprise du Nouveau Front populaire, les tractations...

Le Nouveau Front populaire (NFP) est arrivé en tête des législatives anticipées. Le résultat d'un véritable front républicain qui s'est mis en place à travers le pays pour empêcher le Rassemblement national d'arriver au pouvoir. Une énorme surprise, en premier lieu pour l’alliance de la gauche et des écologistes. Mais le plus dur commence pour le NFP.

17h30 à la Rotonde, dans le nord-est de Paris. Les visages sont fermés, à la soirée électorale organisée par La France Insoumise (LFI), même si LFI veut continuer à croire à sa bonne étoile. À raison, car quand les premières estimations commencent à tomber, c’est la stupeur.

Le député du Val-d’Oise Paul Vannier est en discussion avec un groupe de journalistes quand les chiffres s’affichent : il a du mal à y croire. Puis il esquisse un sourire avant de se précipiter à l’étage du bâtiment où la direction du mouvement est réunie. Là, Jean-Luc Mélenchon réécrit le discours qu’il avait rédigé dans l’éventualité d’une victoire du Rassemblement national (RN). En parallèle, les téléphones commencent à chauffer entre les habituels négociateurs du Nouveau Front populaire. Le pouvoir est à portée de main, mais la route est sinueuse.

Premier défi pour le NFP : éviter l’implosion


Lire la suite sur RFI