Législatives en France: à Paris, des milliers de manifestants lancent «l'alerte féministe» contre le RN

À une semaine des législatives, des dizaines de milliers de personnes, selon associations et syndicats, ont manifesté ce dimanche 23 juin en France pour dénoncer le « danger » pour les droits des femmes que représenterait une victoire de l'extrême droite.

Arborant pour beaucoup du violet - couleur emblématique du féminisme - entre 13 000 personnes, selon la préfecture de police, et 75 000, selon les organisateurs, ont manifesté sous le soleil dans la capitale, à l'appel de plus de 200 associations, ONG et syndicats. Dans la foule, une majorité de femmes et des pancartes affichant « Ni mari ni patron, ni Marine ni Macron » ou « le machisme fait le lit du fascisme ». Et dans la sono, un tube de Clara Luciani, co-signataire avec plusieurs centaines d'artistes d'une tribune appelant au barrage face à l'extrême droite lors des législatives des 30 juin et 7 juillet.

Avec son maquillage coloré, Nina incarne à elle toute seule la ferveur de la manifestation. La jeune femme de 24 ans est fière de sa pancarte sur laquelle il est écrit : « Une bimbo contre les fachos ». « Autrement dit, les féministes contre les fascistes, contre l'extrême droite qui a toujours été motrice dans le fait de dissoudre nos droits », développe-t-elle. Nina reproche notamment au Rassemblement national sa volonté de relancer la natalité : « Leur vision de la société, c'est que les femmes sont là pour procréer. Et la procréation, chez eux, ça rime avec un retour au foyer. »


Lire la suite sur RFI