Législatives françaises: pas d'effet Sarkozy sur les investitures dans la majorité

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Depuis des semaines, l'hypothèse d'un accord passé entre Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron pour les législatives alimente les spéculations sur le nombre de députés Les Républicains qui pourraient rallier la majorité pour sauver leur peau après le crash de Valérie Pécresse à la présidentielle.

La visite de Nicolas Sarkozy à l'Élysée après l'élection d'Emmanuel Macron avait relancé les conjectures. L'ancien et le nouveau président s’étaient-ils entendus pour préserver un groupe de députés LR « Macron-compatibles » aux législatives ? Dans la majorité, on jouait l'étonnement en affirmant qu'il n'y avait « pas d'accord », mais une règle : « ceux qui n'ont pas appelé à voter Macron, c'est no way ».

Au final, très peu d'investitures ont été accordées à des LR. Quelques autres n'auront finalement pas d'adversaires de la majorité en face d'eux. Damien Abad, l'actuel président du groupe de droite à l'Assemblée, devrait notamment être épargné. Mais l’ouverture est très timide.

« Sauver ce qui était sauvable »

L'appel de Nicolas Sarkozy au rassemblement autour d'Emmanuel Macron n'a donc pas suscité l'hémorragie envisagée. Un proche de l'ancien président estime qu'il a tenté de « sauver ce qui était sauvable ».

Que recherche pour sa part Emmanuel Macron ? Un socialiste rallié à la majorité estime que le président « joue » avec Sarkozy. Un macroniste historique constate lui que ce sont « deux animaux politiques qui s'entendent bien ». Suffisamment pour accélérer encore la recomposition à droite ? La constitution du nouveau gouvernement sera de ce point de vue un autre indicateur à regarder avec attention.

À lire aussi : Élections législatives en France: Les Républicains se lancent à leur tour dans la bataille

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles