Législatives: «Un test réussi» pour la Nupes, triomphe incertain pour la coalition présidentielle

L’union de la gauche (Nupes) est au coude à coude avec la coalition présidentielle Ensemble à l’issue du premier tour des élections législatives.

Le leader de la Nupes Jean-Luc Mélenchon l’a joué plutôt sobre ce dimanche soir, constate notre envoyé spécial au QG de la Nupes, Aurélien Devernoix. Malgré un score qui le place au coude à coude avec la coalition présidentielle, les projections donnent l’union de la gauche très loin d’une majorité à l’issue du second tour, ce qui rend son souhait de devenir Premier ministre un peu plus lointain encore. Mais tous les dirigeants de la Nupes le disent, ces résultats étaient encore inespérés il y a encore quelques semaines. Et l’opportunité est belle de sortir de ces législatives avec une gauche ressuscitée. « On a passé un premier test avec succès », a déclaré l’eurodéputée insoumise Manon Aubry à RFI.

La Nupes affirme sentir une forme d’inquiétude, voire de panique, dans les rangs présidentiels à l’issue de cette claque pour Emmanuel Macron, selon les dires de plusieurs militants présents ce soir. Preuve en est, le refus de la majorité sortante d’appeler à voter pour la gauche en cas de duel Nupes-Rassemblement national. « Une honte », selon le dirigeant communiste Ian Brossat. De son côté, LaRem affirme qu'elle va donner des consignes de vote « au cas par cas ».

À lire aussi à la Une de la revue de la presse : «Premier tour des législatives en France, abstention et indécision…»


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles