Législatives françaises: les ministres du gouvernement Borne face à l'épreuve des urnes

Les 15 membres du gouvernement d’Élisabeth Borne en lice pour les législatives se sont qualifiés pour le second tour. Si certains bénéficient d’une avance confortable, de nombreux autres sont en difficulté.

« À titre personnel, je veux remercier les habitants de la 6e circonscription du Calvados de m’avoir placée en tête de ce premier tour ». Dans une déclaration sobre, la cheffe du gouvernement a remercié ses électeurs pour la confortable avance dont elle dispose. La Première ministre Élisabeth Borne est arrivée en tête avec plus de 32% des voix et sera confrontée, le 19 juin, au candidat de la coalition de la gauche, la Nupes, Noé Gauchard (24,53%).

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, affrontera également un candidat de la Nupes lors du second tour. Fort de ses 39,11%, il est en bonne position pour l’emporter face à Leslie Mortreux, qui a recueilli 23,08% des voix. Gabriel Attal, le jeune ministre et ancien porte-parole du gouvernement, est aussi quasiment sur la bonne voie : 48,06% des électeurs ont voté pour lui, contre 30,75% pour son adversaire de la Nupes, Cécile Soubelet.

► À lire aussi : «Premier tour des législatives en France, abstention et indécision…», c'est à la Une de la revue de la presse

Symbole des difficultés de la macronie, pour qui la majorité absolue est incertaine : trois ministres pourraient voir leur mandat leur échapper.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles