Législatives françaises: pour LR, pas question de se jeter dans les bras de Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les législatives sanction pour le camp présidentiel, la droite, avec sa soixantaine de députés, est en position d'offrir une majorité à Emmanuel Macron si elle décide de s'allier avec lui. Mais, pas question de se jeter dans les bras du président. Les principales figures du parti Les Républicains, réunies lundi après-midi en conseil stratégique, sont quasiment unanimes sur cette fin de non-recevoir : il n'y aura pas de coalition ni de pacte de gouvernement entre LR et la macronie.

« Isolé, non, mais en tout cas un peu en divergence, oui, ça c’est vrai ». Jean-François Copé, l'ancien chef de l'UMP, ancêtre de LR, est l’un des rares à droite à défendre l'idée d'un pacte de gouvernement avec Emmanuel Macron. Les autres caciques du parti rivalisent de formules pour dire niet. Pas une roue de secours, pas une béquille, pas des supplétifs. Bref, Emmanuel Macron, débrouille-toi.

Christian Jacob, le patron du parti Les Républicains, juste après le conseil stratégique, affirme : « On a eu un débat sain tout à l’heure et la position que je vous donne là est quasi unanime, ultra majoritaire. Nous, nous sommes, encore une fois, force de proposition, c’est-à-dire dans une opposition résolue, mais responsable ».

LR veut se reconstruire d'ici à 2027

LR reste donc dans l'opposition mais la droite promet d'être constructive, en amendant les textes de loi du camp macroniste, et en portant ses propres idées devant l'Assemblée. « Nous présenterons, soit avant la fin de l’été soit à l’automne, une série de propositions sur les sujets de préoccupation des Français au quotidien, que ce soit sur le pouvoir d’achat, sur la sécurité, sur la santé », dit Christian Jacob.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles