Législatives françaises: des candidatures hors des sentiers battus

Parmi les candidats aux législatives, on connaît bien sûr les hommes et les femmes qui ont fait de la politique leur métier au fil des années. Mais cette année encore, plusieurs candidats se démarquent. Pour la plupart, ils ne viennent pas du monde politique. Tour d'horizon de ces candidatures originales.

Parmi ces candidatures originales, il y a d'abord la famille des militants qui ont décidé de briguer un siège de député.

C'est le cas par exemple de Taha Bouhafs, 25 ans. Connu pour son engagement anti-raciste, il est l'auteur de la vidéo à l'origine de l'affaire Benalla filmée place de la Contrescarpe à Paris en mai 2018. Également fervent soutien du collectif Adama Traoré, il sera investi dans le Rhône par la France Insoumise et sa Nouvelle Union populaire. Taha Bouhafs s'était déjà présenté aux législatives en 2017, sans succès, il avait terminé troisième. Selon le Canard enchaîné, qui cite des proches du président, Emmanuel Macron se serait dit « abasourdi » par cette candidature.

Toujours chez les militants, on compte aussi Aymeric Caron. Ancien chroniqueur de Laurent Ruquier, très engagé dans la cause antispéciste, il a écrit plusieurs livres sur le sujet. Un cheminement logique pour Aymeric Caron qui explique : « Je suis passé du journalisme au journalisme engagé, puis de l'écriture de livres ou j'aborde des projets de société que je veux porter aujourd'hui sur le plan législatif ». Il est désigné comme le candidat de la Nouvelle Union populaire de gauche dans une circonscription parisienne.

Enfin, chez les militants qui ont décidé de se lancer dans une aventure politique, on trouve aussi Stéphane Ravacley. Cet artisan boulanger avait mené, en janvier 2021, une grève de la faim pour défendre son apprenti Guinéen. EELV a décidé de l'investir dans le Doubs. Selon la secrétaire régionale d'Europe Écologie-Les Verts en Franche-Comté, Cécile Prudhomme, cette candidature présente « un intérêt pour diversifier les profils à l'Assemblée nationale. Boulanger étant une profession jamais représentée ».

Autre famille de candidatures originales : celle des humoristes

Et en tête de ces derniers, on retrouve Laurent Baffie, connu pour son humour grinçant sur les plateaux télé. À 64 ans, il est aussi très engagé pour la cause animale et sera donc candidat à Paris pour le Parti animaliste. Petite formation politique qui n'avait pas recueilli ses 500 parrainages pour se présenter à l'élection présidentielle, notamment faute de visibilité médiatique. C'est justement sur ce point que Laurent Baffie veut apporter son aide en mettant « sa notoriété au service du Parti animaliste ».

Côté humoriste toujours, Gérald Dahan connu pour ses canulars téléphoniques, se verra briguer une circonscription en Charente-Maritime pour la France Insoumise. Une candidature qui déplaît fortement au député sortant PS Fabrice Barusseau qui critique un parachutage de « quelqu'un qui arrive sur le territoire, qui ne le connaît pas et qui n'habite pas là ».

Retour en politique

Enfin, il y a un retour sur la scène politique. Ou plutôt, l’histoire d’une migration politique qui n’en finit plus : celle de Manuel Valls. À 59 ans, après un échec à la présidentielle de 2017, après s’être présenté sans succès à la mairie de Barcelone, sa ville natale, l’ancien Premier ministre de François Hollande brigue une nouvelle fois un siège de député.

Cette fois, c'est sous les couleurs de Renaissance - ex-LaREM - que Manuel Valls a été investi pour représenter les Français de l’étranger et notamment ceux qui vivent en Espagne.

Mais il y a un hic : le député sortant de cette même circonscription, Stéphane Vojetta, lui aussi LaREM, refuse ce catapultage et fait savoir qu'il a « la ferme intention d'être candidat à (sa) propre succession » tout en critiquant « des parachutages et autres soubresauts d'un ancien monde ». Une bataille pour un siège de député qui pourrait donc être à couteaux tirés entre les deux hommes.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles