Législatives : les français soulagés par les résultats du second tour

Législatives : les français soulagés par les résultats du second tour

Soulagement, apaisement, mais aussi beaucoup d'attente et d'excitation, voilà les termes entendus dans les rues de Paris ce matin au lendemain du second tour des élections législatives, qui a vu le Nouveau Front Populaire arriver en tête des sièges à l'Assemblée devant Ensemble et le Rassemblement National.

"J'ai été extrêmement réjouie, sur le fait que le Front de gauche ait réussi à se rassembler, ait réussi à le faire, et maintenant, ils sont engagés, ils ont une grande responsabilité envers les personnes qui ont voté pour eux." dit une habitante de Paris.

Des personnes se rassemblent sur la place de la République après le second tour des élections législatives
Des personnes se rassemblent sur la place de la République après le second tour des élections législatives - Aurelien Morissard/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.

Beaucoup de français ont été trompés ou effrayés par des sondages qui au final avaient surestimés les résultats du Rassemblement National.

"Sincèrement, c'est un soulagement, parce que je retrouve la France que je connais. Je suis arrivé ici comme étudiant il y a quelques décennies, et c'est vrai que je suis tombé amoureux de ce pays. J'ai fondé ma famille avec une Française, et c'est vrai que depuis quelques semaines, il y a eu un moment de doute. Je me suis posé des questions, mais là ça va beaucoup mieux. Et ce n'est pas pour autant que c'est fini. Nous devons rester mobilisés." explique un autre parisien.

En absence de majorité claire, et une assemblée fragmentée, trouver un Premier ministre, puis gouverner ne seront pas tâche facile. Pour cette habitante, la période qui s'ouvre sera pleine de surprises.

"Les équilibres sont quand même assez curieux. Je pense que ça va être très excitant !" dit-elle.

Et maintenant ? Qui pour gouverner ?

Le président Macron a donné quelques jours au Parlement pour organiser ses groupes, puis il devrait faire son choix comme tout président français l'a fait avant lui depuis 1958.

En attendant et jusqu'à nouvel ordre, c'est Gabriel Attal qui sera en charge du gouvernement.

Gabriel Attal, le 7 juillet
Gabriel Attal, le 7 juillet - Thomas Padilla/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.