Législatives: les femmes moins nombreuses dans le nouvel hémicycle

Sur les 577 députés qui constituent la nouvelle Assemblée nationale, 208 sont des femmes, soit 36% de l'hémicycle, une proportion en recul par rapport à 2017 et 2022, selon une analyse par l'AFP des résultats publiés lundi par le ministère de l'Intérieur.

La proportion de femmes à l'Assemblée nationale avait atteint un record en 2017, culminant à 38,8% (224 députées), avant de reculer en 2022, à 37,3% (215). Elle reflue de nouveau cette année.

L'Assemblée nationale est désormais légèrement moins féminisée que le Sénat, qui compte 36,8% de femmes (128 sur 348 sénateurs).

Parmi les grands blocs de la nouvelle Assemblée, le Nouveau Front populaire (NFP) et apparentés (40,4%, 78 sur 193) est le plus féminisé, devançant d'une courte tête le camp présidentiel (40,2%, 66 sur 164).

Le Rassemblement national (RN) et ses alliés ne comptent que 32,2% de femmes (46 sur 143).

Les Républicains (hors "ciottistes" alliés au RN) ont fait élire seulement 30,8% de femmes.

En 1958, la première Assemblée nationale de la Ve République ne comptait que huit députées, parmi lesquelles Nafissa Sid Cara, qui sera également en 1959 la seule femme du premier gouvernement de la Ve République.

jah/maj/tes