Législatives: Emmanuel Macron rejette l'idée d'un gouvernement d"'union nationale"

Emmanuel Macron lors d'une allocution le 22 juin 2022 - BFMTV
Emmanuel Macron lors d'une allocution le 22 juin 2022 - BFMTV

C'était sa première prise de parole officielle à l'issue du second tour des élections législatives. Dans une allocution aux Français depuis l'Élysée ce mercredi soir, le président de la République a dit comprendre le vote des Français qui ont donné à la majorité présidentielle une majorité relative mais a rejeté toute idée d'un gouvernement d'union nationale.

"Je ne peux pas davantage ignorer les fractures, les divisions profondes dans notre pays, et qui s’expriment dans notre Assemblée. Ces législatives ont fait de la majorité présidentielle la première force politique, mais aucune force ne peut aujourd'hui faire les lois seule."

"Légiférer différemment"

Après avoir reconnu les "fractures" de la France, le chef de l'État a reconnu qu'il fallait légiférer différemment. "Nous sommes dans un compromis nouveau, dans le dialogue, l'écoute, et le respect. J'en prends acte. Mais cela ne veut pas dire immobilisme".

Pour autant, il a estimé qu'un gouvernement d'union nationale n'était "pas justifié à ce jour": "La plupart des dirigeants que j’ai reçus ont exclu l’hypothèse d’un gouvernement d'union nationale". Ce qu'a également exclu Emmanuel Macron, argumentant que ce n'est pas "justifié" à ce jour.

Tout au long de son intervention, il a par ailleurs salué la "responsabilité" des autres groupes politiques, dont il espère qu'elle "s’inscrira dans la durée".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles