Législatives - Elisabeth Borne : «Construire une majorité d'action»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ludovic Marin/Pool via REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Première ministre Elisabeth Borne s'est exprimée peu après 22h30 pour commenter le second tour des élections législatives.

Sa prise de parole était attendue. En début de soirée, comme il est de tradition, la Première ministre Elisabeth Borne s'est rendue à l'Elysée afin de discuter avec le président de la République Emmanuel Macron des résultats du second tour des élections législatives. Elle s'est ensuite rendue à Matignon et a retrouvé la voix peu après 22h30. «La situation est inédite», a-t-elle tout d'abord expliqué, ajoutant que «jamais une telle configuration sous la Vè République» n'avait existé, avec une majorité absolue qui parait impossible à trouver et une abstention de plus de 50% des Français.

C'est «un risque pour notre pays», a-t-elle regretté. Ensemble !, la coalition présidentielle, est «une force centrale», a expliqué Elisabeth Borne. «Nous travaillerons dès demain à construire une majorité d’action», a-t-elle ajouté. «Les sensibilités multiples devront être associées et les bons compromis bâtis afin d’agir pour la France et avec le président de la république, nous allons oeuvrer dans le dialogue, partout et dans tous les territoires». «J’ai confiance entre notre pays et en notre esprit de responsabilité», a-t-elle conclu.

Elue dans la sixième circonscription du Calvados

La Première ministre Elisabeth Borne (Ensemble!) a remporté la sixième circonscription du Calvados avec 52,46% des voix contre 47,54% pour son rival Noé Gauchard (Nupes). L'abstention est de près de 50% dans cette circonscription.

La cheffe de gouvernement se soumettait pour la première fois au verdict des urnes au cœur du bocage normand, dans la 6e circonscription, le sud-ouest du Calvados. En 2017, le sortant LREM Alain Tourret y avait été réélu avec 68,34% des voix face à un candidat Front national.


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles