Législatives: que disent les derniers sondages, à deux jours du second tour?

Une électrice glisse son bulletin dans une urne du Touquet pour le premier tour des législatives, le 12 juin 2022 - Ludovic MARIN - AFP
Une électrice glisse son bulletin dans une urne du Touquet pour le premier tour des législatives, le 12 juin 2022 - Ludovic MARIN - AFP

À quelques heures seulement du second tour des élections législatives, les tendances se précisent. Si la coalition présidentielle, composée de Renaissance, Horizons ou encore Agir, est donné gagnante, elle n'est pas assurée d'avoir la majorité absolue. Quant à l'abstention, record au premier tour, elle s'annonce encore importante. BFMTV.com fait le point sur les derniers sondages.

Ensemble en tête, la Nupes deuxième

D'après notre dernier sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV, l'Express avec notre partenaire SFR, Ensemble pourrait en effet obtenir entre 255 et 295 sièges, ce qui représenterait entre 55 et 95 sièges de moins qu'en 2017. Une estimation plus pessimiste que celle d'Ifop, dans un dernier baromètre publié ce vendredi, pour LCI et Sud Radio: selon cette enquête, la coalition présidentielle, pourrait obtenir 270 à 300 sièges.

Le baromètre Ipsos, pour Radio France et France Télévisions, publié également vendredi, donnait 265 à 305 députés à la majorité présidentielle sortante. Cette dernière n'est donc pas assurée d'obtenir la majorité absolue, fixée à 289 sièges.

En cause notamment, la Nupes (Nouvelle union populaire écologique et sociale), composée de la France Insoumise, d'Europe Écologie Les Verts, du Parti socialiste et du Parti communiste, donnée deuxième du scrutin. L'alliance obtiendrait de 140 à 200 élus, selon les enquêtes. Si Ipsos table sur 140 à 180 députés, l'Ifop mise sur 160 à 190. Elabe est plus optimiste, avec 150 à 200 élus, soit entre 77 et 127 de plus qu'en 2017.

Vers une abstention record?

Le scrutin s'annonce toutefois historiquement bas pour Les Républicains et l'UDI, qui n'obtiendraient qu'entre 55 et 75 sièges, ce qui représente 61 à 81 sièges de moins par rapport à 2017, selon notre enquête. Ifop présume d'une tendance plus basse, avec 50 à 70 sièges et Ipsos table entre 60 et 80 sièges.

Le Rassemblement national de Marine Le Pen, est quant à lui donné quatrième, loin derrière ses concurrents. L'Ifop donne 25 à 45 sièges au parti d'extrême-droite et Ipsos prévoit 20 sièges au minimum pour le parti d'extrême droite. D'après Elabe, il pourrait s'arroger entre 30 et 50 sièges, ce qui représenterait 22 à 42 sièges supplémentaires par rapport à il y a cinq ans. Ipsos et Elabe s'accordent en revanche sur un maximum de 50 sièges, soit bien en-dessous de l'objectif de 100 députés évoqué par Marine Le Pen.

Quant à l'abstention, elle pourrait atteindre un nouveau record dimanche. Au premier tour, elle avait atteint les 52,49%. Selon Ipsos et l'Ifop, elle pourrait atteindre les 53% au second tour, voire 56%, d'après Elabe.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles