Législatives: que disent les derniers sondages à quelques jours du premier tour?

Un électeur sort de l'isoloir dans un bureau de vote du Touquet, dans le Pas-de-Calais, le 24 avril 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP
Un électeur sort de l'isoloir dans un bureau de vote du Touquet, dans le Pas-de-Calais, le 24 avril 2022 - Ludovic MARIN © 2019 AFP

À quelques heures seulement du premier tour des élections législatives, l’indécision est de mise. Au fil de ces dernières semaines de campagne, un duel entre l’inédite Nupes, coalition de gauche regroupant entre autres la France insoumise, le Parti socialiste, Europe Écologie-Les Verts ou le Parti communiste, et Ensemble, la coalition présidentielle composée de Renaissance, Horizons ou encore Agir, se dessinait.

Selon notre ultime sondage Opinion 2022 réalisé par l'institut Elabe pour BFMTV, l'Express avec notre partenaire SFR, l’écart entre les deux formations est de plus en plus ténu. Ainsi, les candidats Ensemble seraient crédités au niveau national de 27% des intentions de vote, quand ceux soutenus par la Nupes sont donnés à 26,5% dans l'enquête d'opinion.

Des scores serrés, qui font que la majorité absolue, fixée à 289 sièges, n’est en rien acquise pour Ensemble, puisque la Nupes recueillerait entre 165 et 190 sièges, contre 280 à 320 pour le camp présidentiel. Plus loin viennent l’alliance entre Les Républicains et l’UDI, qui récolterait entre 40 et 60 sièges, et le Rassemblement National, qui obtiendrait entre 25 et 50 sièges. Les autres forces politiques pourraient quant à elle recueillir entre 10 et 15 sièges.

Quelle majorité?

Une tendance qui se vérifie dans une enquête publiée ce jeudi pour FranceTV et Radio France réalisée les 6 et 7 juin Ipsos Sopra-Steria. Là, on apprend que la Nupes devancerait les macronistes en intentions de vote aux élections législatives.

Dans le détail, la Nupes poursuit sa progression, à 28% des intentions de vote pour le premier tour des législatives (+0,5 point par rapport à la précédente enquête du 3 au 6 juin) et devance désormais Ensemble! (27%, -1 point).

La projection en sièges donne toujours un avantage aux macronistes qui arriveraient en tête avec 260 à 300 sièges, mais sans certitude d'obtenir la majorité absolue de 289 sièges. L'alliance de gauche Nupes scellée autour de Jean-Luc Mélenchon (LFI, PS, EELV, PCF) est créditée de 175 à 215 sièges, devant LR (35 à 55 sièges) et le RN (20 à 50 sièges).

Abstention record

Autre grande inconnue du scrutin, l’abstention, qui s’annonce historique. Selon cette même enquête Ipsos Sopra-Steria, elle pourrait atteindre dimanche entre 52% et 56%, avec un point moyen à 54%, très au-delà des 51,3% du 11 juin 2017, précédent record pour un premier tour de législatives.

Mercredi passé, une autre enquête d'Ipsos Sopra-Steria pour le Cevipof, la Fondation Jean Jaurès et Le Monde assurait déjà que l’abstention des Français pourrait atteindre dimanche entre 52% et 56%, avec un point moyen à 54%.

Une estimation convergente avec celle des autres instituts de sondage et qui confirme que, malgré les appels aux urnes des politiques, cette élection peine à intéresser les Français. Selon l'étude d'Ipsos, cet intérêt a même baissé de quatre points en trois semaines (70% contre 74%).

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles