Législatives : en difficulté face à une candidate de la Nupes, Guerini veut combler son retard

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© THOMAS COEX / AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dernier jour de campagne pour les candidats aux élections législatives . La tension monte dans certaines circonscriptions, comme dans la 3e de Paris où se voit s’affronter au second tour le ministre Stanislas Guerini et Léa Balage El Mariky candidate de la Nouvelle union populaire écologie et sociale (Nupes). Au premier tour, c’est même la candidate de gauche qui est arrivée en tête, six points devant Stanislas Guerini . Le député sortant, également ministre de la Transformation et la Fonction publique, et délégué général de la République en marche n’est pas assuré de l’emporter.

"J’ai envie de continuer"

C’est une triple casquette qui fait de lui une cible de choix pour l’alliance de gauche et Stanislas Guerini le sait. Dans cette dernière ligne droite, tracts en main à la sortie du métro, le patron du parti présidentiel, refuse d’afficher une quelconque fébrilité.

>> LIRE AUSSILégislatives : pourquoi la macronie passe à l'offensive face à la Nupes

"Je suis combatif parce qu’une élection ça se gagne en montrant que l’on a envie ! Et moi j’ai envie de continuer !", explique le candidat à sa succession avant de poursuivre : "Moi je suis assez convaincu que dans notre circonscription, il y a une majorité pour l’Europe, une majorité pour le travail, une majorité pour l’ordre qui me permettra d’aller convaincre, de rassembler largement dimanche soir".

Deux projets diamétralement opposés

À quelques rues de là, la candidate de l’alliance de gauche, Léa Balage El Mariky, est...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles