Législatives: une députée s'engage à inviter 25% des électeurs de sa circonscription si elle est réélue

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Législatives: une députée s'engage à inviter 25% des électeurs de sa circonscription si elle est réélue

Élue LaREM de Bordeaux, Catherine Fabre explique vouloir "créer au maximum du lien" avec les citoyens de sa circonscription. Si les électeurs la reconduisent, elle promet d'envoyer "environ 18.000 invitations" pendant la durée de son prochain mandat.

La proposition, pour le moins iconoclaste, était relayée par Le Canard Enchaîné mercredi. En campagne pour les législatives de juin, la députée La République en Marche (LaREM) de la deuxième circonscription de Gironde s'engage, si elle est réélue, à inviter 25% des habitants de sa circonscription, qui couvre le centre de Bordeaux, à dîner sur les cinq prochaines années de son mandat.

"Je souhaite inviter 300 personnes tous les mois pendant cinq ans, ce qui fait environ 18.000 invitations", avait déclaré l'élue macroniste à France Bleu Gironde le 10 mai.

300 invitations lancées pour une dizaine de convives

Élue députée pour la première fois en 2017, la parlementaire a déjà organisé plusieurs agapes. "On l'a fait cinq ou six fois depuis 2019. Pour avoir une dizaine de personnes, il faut lancer 300 invitations", a expliqué au Canard Enchaîné le directeur de campagne de Catherine Fabre, mettant ainsi en exergue la subtilité de la proposition: l'invitation n'est pas forcément acceptée et donc dans les faits, ce ne seront pas 300 personnes à dîner par mois, mais plutôt une dizaine de convives.

"Depuis le début de mon mandat, je me demande comment créer au maximum du lien" avec les citoyens, explique Catherine Fabre, jointe par BFMTV.com. L'élue dit vouloir faire passer ce message: "Je suis à votre disposition, je vous accueille."

Si Catherine Fabre est réélue pour un second mandat, l'objectif est d'organiser un tel dîner tous les mois dans sa permanence parlementaire, avec "entre 10 et 15 personnes", après l'envoi de 300 lettres, corrobore-t-elle. Les destinataires sont tirés au sort sur les listes électorales, énonce la Girondine.

"Quiche-salade" et tour de table

"On commence par un tour de table où chacun se présente", déroule la députée LaREM. "Certains commencent à m'interpeller, d'autres rebondissent", poursuit-elle, indiquant que ce sont davantage des sujets locaux qui sont au menu.

Quant aux frais engagés, ils sont pris directement sur l'enveloppe parlementaire. "Ce n'est pas plus de 100 euros par repas", assure l'élue de Bordeaux centre, revendiquant davantage une rencontre plutôt qu'un rendez-vous pour faire bonne chère.

"C'est à la bonne franquette, on fait quiche-salade ou lasagnes-salade et un gâteau", détaille Catherine Fabre. "On n'est pas là pour partager une expérience culinaire au sommet mais pour échanger", ajoute-t-elle.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Législatives: Baffie et "une tête de canard" pour défendre le Parti animaliste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles