Législatives: le député de la circonscription promise à Manuel Valls ne compte pas laisser sa place

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Manuel Valls, son épouse Susana Gallardo  et Emmanuel Macron le 26 octobre 2021 à Medan (Yvelines) - Ludovic Marin/AFP
Manuel Valls, son épouse Susana Gallardo et Emmanuel Macron le 26 octobre 2021 à Medan (Yvelines) - Ludovic Marin/AFP

876630703001_6305587864112

Une drôle de surprise. Pour son retour dans la vie politique française, Manuel Valls va être investi aux législatives en fin de semaine par la République en marche, selon les informations de RMC. Mais Stéphane Vojetta, le député LaREM actuellement en fonction, compte bien être lui aussi candidat à sa succession.

Le parlementaire sortant - qui a succédé à la députée élue en 2017, partie au Sénat - a annoncé la couleur dès mardi, après que la nouvelle de l'investiture de l'ancien Premier ministre sous les couleurs d'Emmanuel Macron dans la 5ème circonscription des Français de l'étranger a fuité dans la presse.

Il s'est fendu d'un court message sur son compte Twitter: "Pas que je sache", a-t-il écrit en réponse à un article évoquant l'hypothèse Manuel Valls. Actuel représentant de cette circonscription qui regroupe l'Espagne, le Portugal et Monaco, cet ancien entrepreneur ne veut pas s'effacer.

"La ferme intention d'être candidat"

"Français de l’étranger enraciné, fidèle à mes engagements, j’ai toujours joué collectif. J’ai la ferme intention d’être candidat à ma propre succession et j’attends donc en confiance la décision d’investiture", a-t-il expliqué ce mercredi matin.

"Je suis fermement candidat à la candidature à ma propre succession. J’attends en confiance le résultat du processus d’investiture qu’on nous a invités à suivre", a également assuré Stéphane Vojetta auprès de Chez Pol.

Il a également expliqué à nos confrères n'avoir "reçu aucune information officielle", et n'avoir "jamais été contacté par Manuel Valls".

"J'aime gouverner"

La décision d'investir l'ancien locataire de Matignon fait d'ailleurs grincer des dents au sein de la majorité présidentielle. Après avoir siégé en tant qu'élu apparenté au groupe LaREM, l'ancien Premier ministre de François Hollande avait démissionné en 2018 pour tenter sa chance à la mairie de Barcelone, sans succès.

Depuis son retour en France à l'été 2021 et sa démission de son mandat de conseiller municipal barcelonais, Manuel Valls a multiplié les offres de service à Emmanuel Macron.

"J'aime gouverner", a-t-il lancé à plusieurs reprises sur BFMTV, assurant "pouvoir revenir" à Matignon. Il était d'ailleurs présent lors de la soirée de victoire le 24 avril dernier au Champ-de-Mars - sans que cela n'ait été prévu, ont assuré certains dans l'équipe du président.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles