Législatives. La contestation libanaise a les yeux rivés sur les élections de 2022

·1 min de lecture

Après l’essoufflement de la mobilisation dans la rue, les groupes d’opposition issus du mouvement de protestation se préparent à affronter la classe politique traditionnelle dans les urnes. Mais cette dernière ne compte pas se laisser faire, souligne L’Orient-Le Jour.

Au Liban, les forces politiques alternatives nées dans le sillage du mouvement de contestation qui s’était levé en 2019 contre la classe dirigeante, tenue pour responsable de la crise socio-économique, “ont petit à petit délaissé les manifestations au profit d’autres stratégies axées sur les élections”, notamment les législatives prévues en 2022, écrit L’Orient-Le Jour.

Pendant plusieurs mois, la thaoura – “révolution”, en arabe – a battu le pavé pour crier sa colère contre la classe politique. Mais les restrictions de déplacements liées à la pandémie de Covid-19, “la répression des mouvements de protestation par les forces de l’ordre”, “les campagnes de décrédibilisation” et, surtout, la dégradation de la situation économique du pays ont eu raison des mobilisations de masse.

C’est ce qu’explique le professeur et chercheur en sciences politiques Karim El-Mufti.

La dynamique du 17 octobre 2019 s’est essoufflée. […] C’est le syndrome zombie, c’est-à-dire que les gens sont complètement perdus et ne savent plus où donner de la tête. Dans ce contexte, la population n’a plus le temps de manifester.”

Investir le terrain politique

Alors ces derniers mois, écrit le quotidien francophone libanais, les partis alternatifs “ont jeté leurs forces” dans les élections estudiantines, professionnelles et syndicales, et en ont remporté certaines, parfois de manière éclatante. Une stratégie qui “permet de consolider un certain contre-pouvoir”, explique Karim El-Mufti. Cependant, ajoute-t-il, “les élections se gagnent sur le terrain politique, pas sur celui de l’action publique”.

À lire

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles