Législatives : le Conseil constitutionnel annule l’élection de deux députés

© Julien De Rosa / AFP

Désormais, ce n’est plus trois mais cinq députés au total concernés par une victoire invalidée aux législatives . Ce vendredi, le Conseil constitutionnel a annulé l’élection des députés Éléonore Caroit (Renaissance) et Karim Ben Cheïkh (Nupes). En cause, des « dysfonctionnements » lors du vote électronique. L'organe chargé du contentieux électoral a, en revanche, rejeté quatre autres recours concernant ces élections législatives et il doit encore se prononcer sur 11 autres, a-t-il indiqué dans un communiqué.

« Plusieurs milliers d’électeurs de prendre part au vote au premier tour »

Le Conseil constitutionnel a annulé l'élection de la 2e circonscription des Français établis hors de France, soit celle en Amérique latine. Celle-ci avait été remportée au second tour avec 57,42 % des voix par Eléonore Caroit (Renaissance) face au Nupes Christian Rodriguez (42,58 %). Suite à deux recours, l'organe a constaté qu'à « l’ouverture de la période de vote, seuls 11 % des messages téléphoniques contenant les mots de passe (en Argentine) avaient été effectivement délivrés aux électeurs ». 

 

« Si les électeurs concernés conservaient le droit de prendre part au vote à l’urne en se déplaçant physiquement à l’un des bureaux de vote ouverts (...), ce dysfonctionnement a néanmoins été de nature (...) à empêcher plusieurs milliers d’électeurs de prendre part au vote au premier tour », a-t-il observé. « Alors même qu’elle n’est aucunement imputable ni à la candidate élue ni aux autres candidats, ...


Lire la suite sur LeJDD