Législatives: confronté à une nouvelle accusation, Abad dénonce "une campagne de caniveau"

Damien Abad à l'Elysée le 14 juin 2022 - Ludovic MARIN / AFP
Damien Abad à l'Elysée le 14 juin 2022 - Ludovic MARIN / AFP

Le ministre des Solidarités Damien Abad, en campagne pour les législatives en vue de sa réélection dans l'Ain, est accusé de violences sexuelles par trois femmes.

Visé par de nouvelles accusations, Damien Abad riposte. Le ministre des Solidarités, de l'Autonomie et des Personnes handicapées, candidat à sa réelection dans la 2e circonscription de l'Ain, a qualifié jeudi la campagne de l'entre deux-tours des élections législatives de "campagne de caniveau" dans une interview au Progrès.

Très discret ces dernières semaines, Damien Abad est accusé de viols par deux femmes et de tentative de viol par une troisième pour des faits qui auraient eu lieu entre 2010 et 2011. Cette dernière a témoigné dans un article publié ce mardi par Mediapart. Des accusations démenties par le ministre, qui dénonce "une tentative de déstabilisation politique".

"Je ne tomberai pas dans cette campagne de caniveau que certains voudraient mettre en place aujourd'hui", déclare le ministre dans une vidéo filmée face caméra, publiée ce jeudi par Le Progrès.

"Il faut faire preuve de solidité et de sang-froid"

"J'en ai vu des choses dans cette campagne électorale...", poursuit le candidat aux législatives dans la 2e circonscription de l'Ain. "Mais là, le degré, le torrent est extrêmement fort et je crois qu'aujourd'hui, il faut faire preuve de solidité, de sang-froid et de détermination", avance le ministre des Solidarités.

Dans cette vidéo, Damien Abad se décrit comme "un homme de terrain" et assure avoir "le soutien des femmes et des hommes qui (le) soutiennent dans cette circonscription".

La troisième victime présumée, "élue centriste", accuse le ministre d'avoir tenté de la violer lors d'une fête organisée chez lui, à Paris, au premier semestre 2010. Mardi, Damien Abad avait déjà dénoncé le "calendrier soigneusement choisi de ces publications" et la "partialité" de Mediapart, qui a selon lui une motivation "politique". Ce que réfute Marine Turchi, co-autrice de l'enquête, qui assure à France Info avoir commencé à travailler sur le sujet en janvier 2021.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Damien Abad visé par une nouvelle accusation de tentative de viol

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles