Législatives : avec plus de 60 sièges à l'Assemblée, Les Républicains à l'heure du choix

© AFP

Après la cuisante défaite de Valérie Pécresse, leur candidate à la présidentielle, Les Républicains (LR) s'attendaient au pire. Avec leurs alliés de l'UDI, ils limitent la casse en obtenant 68 sièges, selon les résultats quasi-définitifs des élections législatives . Dans le détail, LR a obtenu 61 sièges, l'UDI 5 tandis que 2 sièges sont qualifiés de « divers droite ». Ils accusent donc un nouveau recul et leur pire score de l'histoire, mais ils survivent. Mieux, en tant que quatrième force de l'Assemblée nationale derrière Ensemble, la Nupes et le RN, ils se retrouvent dans une position stratégique et paradoxale. Alors que le camp d'Emmanuel Macron n'a pas obtenu de majorité absolue, le poids de LR et de l'UDI pourrait reste déterminant pour permettre au gouvernement de faire passer ses lois. Bien plus qu'en 2017 alors que LR et l'UDI avaient alors obtenu 130 sièges.

Dans le détail de résultats, le parti a sauvé ses quelques ténors : la numéro 2 de LR et vice-présidente sortante de l'Assemblée, Annie Genevard, a été réélue dans le Doubs quand le secrétaire général de LR, Aurélien Pradié, l'emportait dans le Lot. De même, Eric Ciotti a été réélu à Nice.

Le tweet incendiaire de Copé

Au vu des résultats et de la nouvelle Assemblée élue, la droite de gouvernement pourrait, malgré sa défaite, leur donner un rôle pivot. Car l'Hémicycle semble tellement morcelée qu'aucune majorité ne se dessine. Emmanuel Macron pourrait donc faire appel aux LR pour passer la barre des 289 sièges de...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles