Législatives: les candidats de la gauche unie brandissent leur V de la victoire et dévoilent leur logo

Après le "phi" de La France insoumise, la Nupes présente son "nu" à sa convention d'investiture ce samedi 7 mai à Aubervilliers. Une lettre en forme de "V" comme victoire.

L'index et le majeur brandis ensemble tel un mantra. Les candidats aux législatives de la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes) ont fait savoir qu'ils se rendaient à leur convention d'investiture ce samedi 7 avril à Seine-Saint-Denis en faisant le "V" de la victoire. À cette occasion ont été présentés les nouvelles couleurs et le nouveau logo de l'union de la gauche, après un accord historique trouvé entre LFI, le PS, le PCF et EELV.

Dans les transports, dans la rue, à l'intérieur des Docks d'Aubervilliers, les prétendants aux sièges du Palais Bourbon et les membres de cette alliance inédite ont tous suivi la même communication enthousiaste en diffusant ce signe sur leurs réseaux sociaux.

Mine réjouie et communication

Adrien Quatennens, candidat à sa réélection dans le Nord, Sandrine Rousseau prétendante à la 9e circonscription de Paris, l’eurodéputée Marie Toussaint, la vice-présidente de la Commission des affaires sociales et de la délégation aux droits des femmes au Sénat, Raymonde Poncet Monge et de très nombreux autres... Mine réjouie, ils ont affiché leur espoir pour le 12 et 19 juin prochains.

Leur arrivée s'est faite à l'arrêt de métro "Front populaire", sortie Léon Blum, un hasard ou un clin d'oeil orchestré à l'histoire de la gauche.

Tout un symbole

Après la lettre grecque "phi" de la France insoumise, la Nupes a trouvé avec ce signe son nouveau caractère hellénique, dévoilé ce samedi pendant sa première convention. Le "nu", treizième lettre de l'alphabet grec et correspondant à la lettre n pour "Nupes" et pour "victoire" puisque la lettre s'écrit comme un "V". “On a mis à nu nos divergences et nos convergences”, a plaisanté Manon Aubry.

Et comme chartre graphique, ce nouveau logo de l'union de la gauche s'offre l'arc-en-ciel. Un "V" rouge, vert, mauve et rose -toutes les couleurs des partis qui ont rejoint l'alliance- écrite avec la même police que celle de La France Insoumise.

"On va gagner, oui on va gagner, on va arracher la victoire", s'est exclamé Olivier Faure, premier secrétaire du PS pendant son discours. Mathilde Panot, présidente du groupe des députés LFI, a tonné à propos des réactions hostiles en macronie et à droite: "Ils ont peur, et ils ont bien raison d'avoir peur", face à "l'enthousiasme et à l'espoir soulevés par la Nupes".

EELV a obtenu 100 circonscriptions, le PS 69 et le PCF 50. Les 326 autres seront confiées à des candidats de la France insoumise, premier parti de gauche au premier tour de l'élection présidentielle.

Le parti de Jean-Luc Mélenchon présente de nouveaux visages, inconnus jusqu'à maintenant du paysage politique, comme le journaliste controversé Taha Bouhafs, Stéphane Ravacley, qui a fait une grève de la faim pour son apprenti, alors sans titre de séjour, ou encore Rachel Kéké, femme de chambre qui s'est opposée au groupe hôtelier Accor. Lors de son discours devant la Nupes ce samedi, cette dernière a soulevé l'assemblée au cri de "C'est nous qui faisons la France!" Standing ovation.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Législatives: "Nous sommes en train d'écrire une page de l'histoire politique de la France", affirme Jean-Luc Mélenchon à propos de la gauche unie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles