Législatives : la campagne s'achève, les macronistes sans certitude

© Photos AFP

La campagne du premier tour des législatives  s'achève vendredi soir avec une macronie confrontée aux ambitions retrouvées de la gauche et à la polémique qui rebondit sur les incidents du Stade de France . La Première ministre Elisabeth Borne , candidate dans le Calvados, a tracté une dernière fois sur le marché de Vire et à Verson avant le vote dimanche en métropole. Elle a de nouveau été interrogée par la presse sur le fiasco autour de la finale de la Ligue des champions du 28 mai, en raison de la suppression polémique des images de vidéosurveillance des caméras gérées par le Stade de France.

"On essaye de voir s'il est possible de restaurer les images. Ce serait certainement une bonne chose qu'on puisse les récupérer", a-t-elle estimé. Elle a aussi chargé les ministres de l'Intérieur et des Sports de "mettre en œuvre sans délai" les recommandations d'un rapport critique publié vendredi.

>> LIRE AUSSIRefus d’obtempérer à Paris : la macronie monte au front pour diaboliser Jean-Luc Mélenchon

L'opposition s'en prend à Darmanin et Dupont-Moretti

L'opposition a pilonné les ministres Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti vendredi, en les accusant de ne pas s'être assurés que toutes les images seraient conservées. "Ça s'appelle couvrir ses traces", a dénoncé l'ex-finaliste RN de la présidentielle Marine Le Pen , candidate RN dans le Pas-de-Calais. "Je n'ose pas imaginer que nos dirigeants soient incompétents au point de ne pas avoir immédiatement (...) demandé que leur ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles