Législatives : des bouchons privent des candidats de propagande électorale

Les deux candidates ont dû organiser elles-mêmes la distribution de leurs professions de foi. (Photo d'illustration)
Les deux candidates ont dû organiser elles-mêmes la distribution de leurs professions de foi. (Photo d'illustration)

Sacrée mésaventure pour Vanessa Duhamel et Violette Spillebout, candidates de la majorité présidentielle dans le Nord, à moins de trois jours du second tour des législatives. Leurs professions de foi n'ont pas pu être livrées à temps au centre logistique à cause… d'embouteillages sur Lille. À une demi-heure près, il n'y aurait pas eu de problème. Mais aucune tolérance n'a été accordée aux deux femmes politiques, qui vont devoir s'occuper elles-mêmes de la distribution d'ici vendredi soir, rapporte 20 Minutes. À elles deux, cela ne représente pas moins de 156 566 plis à glisser dans les boîtes aux lettres des électeurs.

Vanessa Duhamel, candidate dans la 1re circonscription du Nord, et Violette Spillebout, candidate pour sa part dans la 9e circonscription, sont bien décidées à battre le pavé jusqu'à ce que la période de réserve vienne interrompre leur campagne. Leurs équipes ont également mis en place une stratégie offensive sur les réseaux sociaux pour que leurs professions de foi aient le plus de visibilité possible.

En refusant de livrer nos professions de foi, certains ont préféré faire passer un embouteillage avant la démocratie. Qu’à cela ne tienne, elles viendront à vous par les réseaux sociaux, dans vos boîtes aux lettres, dans vos mails ! Dimanche, votez et faites voter @VSpillebout ! https://t.co/mVjsXU0R58

— Raphaël Charpentier (@r_charpentier) June 16, 2022

Les deux candidates soutenues par leurs adversaires

Si ce couac n'a pas achevé leur dét [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles