Législatives: Boris Vallaud prône le "NFP au gouvernement" et le "front républicain à l'Assemblée"

"Rien n'est réglé." Alors que les députés fraîchement réélus au second tour des élections législatives font leur rentrée ce mardi 9 juillet à l'Assemblée nationale, les tractations se poursuivent au sein des différentes formations politiques afin de nommer un Premier ministre, un gouvernement, mais également les différents postes, dont le ou la future présidente de l'Assemblée nationale.

"Responsabilité éminente"

À l'antenne de BFMTV, Boris Vallaud, député socialiste réélu dans la 3e circonscription des Landes, rappelle que lui et les députés de gauche ont été "élus dans le cadre d'un front populaire."

De fait, celui-ci estime que selon "sa ligne", "c'est que le Nouveau Front populaire pour ses mesures d'urgence sociale (doit être) au gouvernement, et le front républicain à l'Assemblée nationale."

"Les socialistes ont une responsabilité éminente, nous ne manquons pas de talents dans les rangs des groupes socialistes pour diriger un gouvernement. Ce qu'il faut donner aux Français et aux Françaises, c’est un chemin. Nous avons entendu beaucoup de vies difficiles, de colère, il y a des urgences sociales qu’il faut satisfaire", martèle-t-il.

Rentrée

Ragaillardis par leur succès aux législatives, les députés de gauche débarquent en force à l'Assemblée nationale mardi, avec l'espoir intact de gouverner seuls malgré leur absence de majorité absolue, une posture dénoncée par le camp présidentiel qui prône une coalition plus large.

Les Écologistes sont arrivés ensemble peu après 9h au Palais Bourbon, requinqués par le score du Nouveau Front populaire, qui comptera plus de 190 sièges dans la future législature. Ils seront suivis par le contingent de La France insoumise - plus de 70 élus - attendu sur les coups de 10h, puis par les socialistes, qui se réunissent à 14h30.

Même si elles sont loin de la majorité absolue requise (289) pour gouverner sans partage, les composantes de la gauche continuent de plaider pour un gouvernement issu du NFP, promettant de proposer un nom de Premier ministre et une équipe d'ici "la fin de semaine" selon l'Insoumise Mathilde Panot.

Article original publié sur BFMTV.com