Législatives : Bompard, Chikirou, Guetté… La garde rapprochée de Mélenchon fait un carton plein

© Sipa et AFP

Il y a d’abord les 17 députés sortants de La France insoumise, parmi lesquels Alexis Corbière et Danièle Obono qui ont été réélus dès le premier tour des législatives dimanche soir, avec respectivement 62,94 % et 57,07 % des voix. Tous les autres (à l’exception de Muriel Ressiguier qui n’était pas soutenue par la Nouvelle Union populaire écologique et sociale ; ou Jean-Luc Mélenchon et Sabine Rubin qui ne se représentaient pas) ont terminé en tête du scrutin dimanche soir. Certains avec plus de 50 % des voix, mais une participation insuffisante à la qualification directe. C’est le cas d’Éric Coquerel et de Bastien Lachaud (Seine-Saint-Denis), de Mathilde Panot (Val-de-Marne) et d’Adrien Quatennens (Nord).

Lire aussi - Législatives : Jean-Luc Mélenchon « appelle le peuple à déferler dimanche prochain »

Il y a aussi les autres, ceux qui, très proches de Jean-Luc Mélenchon, s’étaient lancés dans l’aventure, espérant venir grossir les rangs de La France insoumise à l’Assemblée nationale. Ceux qui étaient aux premiers postes lors de l’élection présidentielle. Tous, là encore, devraient réussir leur pari, et avec la manière. Petit tour d’horizon.

Sophia Chikirou, élue dès le premier tour. Celle qui fut directrice de la communication de Jean-Luc Mélenchon lors de plusieurs scrutins depuis 2012, puis conseillère, se confrontait pour la première fois aux élections législatives, après avoir été élue dans l’opposition à la Région Ile-de-France en 2021. Dans une circonscription trè...

Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles