Législatives : Blanquer ministre pas désiré

·1 min de lecture

Le ministre de l'Education Nationale, Jean-Michel Blanquer, envisage de se présenter aux législatives mais peine à trouver une circonscription d'accueil. 

Ce n’est pas gagné pour le ministre de l’Éducation nationale, qui souhaite se faire élire député en juin prochain. Jean-Michel Blanquer cherche depuis quelques mois à être « parachuté » dans une circonscription vacante. Mais l’opération semble compliquée malgré les efforts de l’Élysée et de La République en marche.

Lire aussi:Jeudy Politique Le grand chapeau de Blanquer

Ce proche du président, qui ne s’est jamais soumis au suffrage universel, a d’abord visé la circonscription de Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, considérée comme un territoire facile pour les marcheurs. Problème : le maire UDI Philippe Laurent a décidé de se présenter et attend l’investiture des LR. Le ministre tente donc de se rabattre sur les Yvelines, où le maire de Poissy, Karl Olive, proche d’Emmanuel Macron , pourrait l’aider à prendre la suite d’une députée LREM qui ne rempile pas. Le Chesnay, Saint-Germain-en-Laye et Conflans-Sainte-Honorine sont également des cibles possibles pour Blanquer, mais aussi pour la demi-douzaine de ministres sans terre d’élections.


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles