Législatives : battue en Guadeloupe, la secrétaire d’État à la Mer, Justine Benin, voit son poste remis en cause

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Samedi, la secrétaire d’État à la Mer et députée sortante, Justine Benin, a été battue dans la 2e circonscription de Guadeloupe, récoltant 41,35 % des voix au second tour des élections législatives . Face à elle, Christian Baptiste (DVG), soutenu par la Nupes s’est imposé avec 58,65 % des voix. La préfecture de Guadeloupe a annoncé les résultats dans un communiqué, les Français vivant dans les territoires d’Outre-mer et de l’étranger ayant voté samedi pour cause de décalage horaire.

Christian Baptiste, à la suite de sa victoire, a déclaré dans les médias locaux que « l'intérêt de la Guadeloupe n'est pas de rester dans une politique verticale et brutale d'Emmanuel Macron ».

De son côté, la secrétaire d’État à la Mer voit sa place au sein du gouvernement remise en cause. L'exécutif avait en effet rappelé en amont du vote que les ministres candidats devaient quitter leur fonction en cas d’échec aux élections législatives. Une règle non écrite mais déjà appliquée par Emmanuel Macron en 2017. Interrogée sur son échec à la radio RCI, elle a indiqué samedi qu’« en l’état actuel des choses [elle n’avait] pas encore eu de réponse à cela » mais devrait être fixée « d’ici lundi ».

L'abstention de nouveau très forte

Plus généralement en Guadeloupe, trois des quatre députés élus étaient soutenus par la Nupes : Olivier Serva, Christian Baptiste et Elie Califer. L’abstention a de nouveau été très forte avec moins de 28,23 % de participation, contre 30,65 % en 2017.

En Martinique, trois nouv...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles